2 réflexions au sujet de « Computational Hydrographic Printing »

  1. jejemas

    Oui c’est bien ce qu’elle dit, mais ce procédé ne permettait pas « d’imprimer » des éléments précis à un endroit donné, juste de recouvrir une surface avec une texture. Donc ça permet de s’en servir pour peindre avec précision des objets et donc d’utiliser cette méthode dans d’autres domaines que le simple recouvrement d’une surface avec une texture.

    Je trouve cela vraiment impressionnant et je me réjouis de voir ce genre de techniques se démocratiser. La peinture telle qu’on la connaît paraît totalement ancestrale et inutilement compliquée à côté de ça.

Les commentaires sont fermés.