Test : Netxeon uBox RK3288

Cette entrée a été publiée dans Test le par .

Voilà quelques semaines que j’utilise la uBox RK3288, un boîtier tournant sous Android KitKat. Le temps pour moi de faire le point avec vous.
ubox_01
Le test complet dans la suite de ce billet.

Quand Swiss Domotique m’a proposé de tester son le boîtier uBox RK3288 de Netxeon, j’étais plutôt sceptique car je n’avais jamais eu un appareil entre les mains. Mon premier modèle est donc chinois mais dès le déballage, on se rend compte que la qualité est au rendez-vous car même si la uBox est en plastique, elle donne une impression de solidité. Ses caractéristiques techniques sont les suivantes:
ubox_02

  • Quad Core Cortex-A17 2.0GHz CPU, Quad Core Mali-T764 GPU
  • Grand stockage RAM 2 Go ROM 8GB et prend en charge jusqu’à 32 Go de carte Micro SD
  • Android KitKat 4.4
  • XBMC
  • Support 4K UHD Vidéo
  • Une fois l’emballage (plutôt clair et classe d’ailleurs) on retrouve donc le boîtier, l’alimentation, un câble HDMI, une télécommande, un câble USB et un petit manuel.
    ubox_03
    Dès qu’on a le boîtier dans les mains, on s’aperçoit que la connectique est complète avec sortie audio (optique), jack 3,5mm, prise HDMI, port USB et port micro USB. Sur le côté, nous avons encore droit à deux ports USB ainsi qu’un lecteur MicroSD (maximum de 32 Go).
    ubox_05
    ubox_06
    Le branchement et le lancement sont vraiment à la portée de tout le monde. On se connecte et arrive sur l’interface principale qui a été spécialement conçue pour un fonctionnement facilité avec la télécommande fournie. Il est évidemment possible de brancher le boîtier en WiFi tout comme en Ethernet.

    Ce boitier est surtout intéressant grâce à XBMC, un logiciel qui permet de transformer votre télévision en centre des médias. La navigation sur le réseau est très fluide, mes films et mes séries sont rapidement trouvés. Pour ceux qui attachent de l’importance au design, le thème de l’interface peut être changé (attention toutefois, certains thèmes sont plus lourds et ralentissent quelque peu la machine).
    ubox_04
    La lecture des films se passe sans problème si ce n’est quelques petites saccades sur des films en MKV 1080 que j’ai préféré copier sur une carte SD.
    ubox_07
    Le boîtier tournant sous Android, il a donc accès au Playstore ce qui va vous permettre d’installer des applications et donc de rendre votre boîtier encore plus polyvalent. Il faut aussi noter que la uBox est équipée d’un micro permettant de la contrôler à distance.

    Vous l’aurez compris, je suis conquis par la uBox RK3288 qui fait très bien son job pour un prix tout à fait abordable (CHF 150.-). Et peut être qu’en revenant sur Blogeek régulièrement vous aurez la possibilité de gagner une de ces boxes…

    Pour voir des images de fonctionnement de la uBox RK3288, je vous invite notamment à consulter ce test vidéo qui montre bien l’interface que si je postes des photos de ma télévision.




    3 réflexions au sujet de « Test : Netxeon uBox RK3288 »

    1. Cerberes

      Intéressant comme boitier, j’ai moi même un boitier WD TV Live que j’apprécie, qui a aussi de la peine avec le 1080 en wifi.

      Quelle connexion utilises-tu ? Wifi N ou AC ou RJ45 Gigabit ?

      Peut-on brancher un disque dur externe (limite de taille?) ?

      1. Gilles Auteur de l’article

        Je l’ai connecté en RJ45 étant donné qu’il est à côté de mon routeur et de ma TV. Je n’ai pas essayé le disque dur externe mais vu que sa tourne sous Android, il ne devrait y avoir aucun problème.

    2. D@n

      Un test qui tombe à pic, mon vieux WD TV Live qui me servait de media center vient de tomber en rade 🙂 J’ai un peu creusé la question, du coup. Le prix (que je trouve un peu excessif) et Android embarqué (versatilité du boîtier qui risque de diminuer avec le temps, en fonction du bon vouloir du constructeur) m’ont fait chercher une autre solution. Je voulais avoir accès à Netflix, aussi, en passant, pas supporté par le dernier WD TV.

      Je vais tenter l’aventure Raspberry Pi 2. Tout compris, j’en ai pour environ 90 euros (boîtier, cordon d’alim, clé Wifi, carte mémoire RPi et clavier/touchpad RF, via la smart tv). Il faut bidouiller nettement plus… mais ça va être nettement plus drôle 😀 Et sans doute plus dangereux pour mes cheveux.

      Merci pour le test, je ne connaissais pas.

    Les commentaires sont fermés.