Test: NAS Synology DS213+

Cette entrée a été publiée dans Test le par .

Voilà maintenant plusieurs jours que je possède mon premier NAS de la marque Synology, plus précisément le modèle DS213+ qui permet d’accueillir deux disques. J’ai opté pour deux disques Western Digital RED de 1 To chacun en RAID.
testsynology_01
La société Synology promet une expérience différente avec ses NAS, et c’est donc le moment pour moi de vérifier si cela est vrai ou non. Mon avis complet dans la suite de ce billet.


Préambule

Comme indiqué dans l’introduction de ce test, ce DS213+ est le premier NAS de la marque que j’utilise, mais aussi mon premier NAS a utilisation personnelle. J’ai bien sûr déjà eu affaire à des NAS au niveau professionnel notamment des modèles Thecus qui datent d’il y a quelques années déjà.
testsynology_02
Synology m’a souvent été conseillé, que ce soit par vous, chers lecteurs, ou par des amis et collègues. Il était donc temps de faire le point sur une marque qui s’est fait une sacrée réputation que ce soit pour les privés, les PME ou les grandes entreprises.

Déballage et contenu

La première surprise nous vient de l’emballage, qui est évidemment très secondaire lorsqu’on achète un NAS, mais qui peut fait toujours son petit effet s’il n’est pas trop laid. Et sur ce point-là, Synology nous propose un carton de petite taille, mais qui attire l’attention par sa couleur, sa sobriété et une certaine classe.
testsynology_03
Comme toujours lorsqu’on l’on déballe un nouveau produit, on ne s’attarde pas trop sur l’emballage pour pouvoir toucher le précieux le plus vite possible. À l’intérieur du carton, on découvre donc le NAS, des vis et un dépliant pour expliquer comment monter les disques. La première chose qui surprend est l’absence de mode d’emploi. Psychologiquement, cela fait un petit choc et on se demande comment nous allons pouvoir mettre en service un NAS sans en connaître le fonctionnement. Mais je reviendrai sur l’absence de mode d’emploi un peu plus tard dans ce test.
testsynology_04

Design et matériaux

Le Synology DS213+ est fabriqué en plastique dur, ce qui n’empêche pas de donner un sentiment de solidité. Synology a pensé aux détails en pensant à mettre des gommes vers les disques durs pour éviter les vibrations ce qui diminue le bruit en utilisation, mais qui assure aussi que les disques ne bougent pas d’un millimètre si vous devez déplacer l’objet.
testsynology_05
Ce modèle, tout noir, est plutôt petit et passera assez inaperçu une fois installé dans votre bureau (ce qui est mon cas) ou à n’importe quel autre endroit. De petites LED vous affichent son activité.
testsynology_07
Un design plutôt classique et classe, pour un NAS qui ne se veut pas tape-à-l’oeil, mais sobre. Finalement, un peu ce que j’attends d’un périphérique de ce type.

Autre point important, le bruit. Après un mois d’utilisation, mon DS213+ est vraiment silencieux. On entend évidemment un petit ronronnement des ventilateurs, mais il faut vraiment une pièce où il n’y a pas un bruit pour les entendre. De plus, le NAS se met en veille (selon votre configuration) et à partir de ce moment là, vous ne l’entendrez plus du tout.
testsynology_06
Installation

Une fois le NAS déballé, il ne reste alors qu’à monter les disques pour enfin pouvoir le mettre en service. Bien qu’un dépliant soit fourni, il n’est pas vraiment utile pour une personne qui a un minium de logique ou d’expérience dans le montage de disque et il vous faudra certainement moins de 5 minutes pour y arriver. Une fois les disques installés, il vous suffira de pousser les tiroirs dans le NAS pour enfin pouvoir commencer à le configurer.
testsynology_08
Vous pouvez ensuite le brancher à votre réseau, pour ma part je l’ai connecté directement à mon routeur Cisco, avant de lancer votre navigateur qui le trouvera directement via l’adresse find.synology.com. La première opération que j’ai effectuée est de passer à DiskStation Manager 4.2 (ou DSM 4.2), qui est encore en version bêta, mais dont je n’ai pas encore pu trouver le moindre bug. Comme toujours, il est évidemment déconseillé d’installer une version bêta d’un logiciel sur un environnement de production, mais étant donné que mon DS213+ est réservé à mon utilisation privée, je ne prends pas vraiment de risques.
testsynology_10
Dès l’installation de DSM 4.2 terminée, le logiciel va lancer l’aide à la configuration du NAS. Et c’est la première fois que l’on va être confronté à la politique très très appréciable de Synology. Soit l’on passe par l’aide pour configurer son NAS, ce qui est à la portée de tous ceux qui s’y connaissent un minimum en informatique, soit on préfère mettre les mains à la pâte et configure tout soit même. Cette deuxième option demande évidemment plus de connaissances, mais ce double choix vav permettre à tout le monde d’y trouver son compte.
testsynology_11
L’écran d’accueil va vous permettre de configurer les options principales de votre NAS en quelques clics, mais vous pourrez encore affiner vos réglages en passant ensuite par les différents menus.
testsynology_12
Quoi qu’il en soit, l’installation est vraiment aisée même si vous n’êtes pas ingénieur réseau, sans pour autant réduire les possibilités qu’offre DiskStation Manager.

Les options

Entrons maintenant dans le vif du sujet avec les options et autant vous le dire tout de suite, je n’ai de loin, même de très loin, pas eu l’occasion de toutes les essayer. Car le DS213+ offre tellement de possibilités qu’il me faudrait des mois pour tout essayer. Il y a aussi des options qui sont destinées aux entreprises et que je ne compte pas utiliser pour mon utilisation privée. Je vais donc vous proposer de découvrir quelques possibilités en vous donnant mon point de vue sur la difficulté à les mettre en service et sur l’interface offerte par DSM.
testsynology_13
Mon premier objectif était de faire fonctionner mon NAS comme sauvegarde pour Time Machine afin d’assurer la sauvegarde de mes données. N’ayant pas de mode d’emploi, j’étais assez inquiet et je pensais en avoir pour des heures avant de réussir à la manipulation. Et puis, je suis tombé sur l’aide en ligne fournie par Synology et là c’est une autre baffe que j’ai prise. Car au lieu de proposer un simple texte, souvent compliqué et inutilisable, Synology offre une explication claire, documentée et imagée. En moins de dix minutes, votre sauvegarde va fonctionner, et cela même si vous n’êtes pas un spécialiste en informatique. À titre d’exemple, je vous propose de découvrir l’aide pour configurer Time Machine sur un NAS Synology.

La base de connaissances va vous offrir un nombre important de tutoriels pour configurer vos NAS et cela à deux avantages: Plus besoin de feuilleter un bouquin de plusieurs centaines de pages pour trouver votre bonheur et une mise à jour constante de cette base de connaissances pour vous aiguiller à travers les nouveautés proposées.
testsynology_14
Une autre option qui m’intéresse fortement est de pouvoir écouter la musique déposée sur mon NAS depuis n’importe où. Pour cela, Synology propose l’application Audio Station. Il faut savoir que Synology met à disposition depuis son Centre de paquets un nombre conséquent de logiciels qui vont vous permettre de faire de votre un NAS un véritable couteau suisse que MacGyver en personne ne renierait pas. Une fois l’installation d’Audio Station terminée (comptez deux minutes pour le téléchargement et l’installation), il va falloir faire en sorte que votre NAS soit visible depuis le Web afin de profiter de votre musique même si vous êtes en dehors de votre réseau. On se dit alors qu’on va galérer pour ouvrir les ports du firewall de son routeur, qu’il faudra trouver un service DDNS car vous n’avez pas d’adresse IP fixe, etc.
testsynology_15
Et bien vous pouvez vous réjouir, car grâce à l’excellent travaille des gars de Synology, comptez 15 minutes pour que tout soit configuré. Le NAS est capable de repérer quel routeur vous utilisez, et, s’il est compatible (s’il ne l’est pas vous pouvez ouvrir les ports vous-même où mettre votre NAS dans la DMZ. Il est aussi possible de demander à Synology de proposer une configuration automatique pour un routeur qui n’est pas encore pris en charge) d’ouvrir les ports dont vous avez besoin. Synology propose aussi son service de DDNS qui vous permettra d’atteindre votre NAS grâce à une URL de type blogeek.synology.me. Votre NAS peut maintenant être joignable, par exemple, depuis votre place de travail où vous pourrez écouter votre musique sans transporter toute votre bibliothèque sur votre smartphone. Une application Android et iOS est aussi proposée (gratuitement) par Synology pour vous permettre de streamer votre musique depuis votre téléphone.
testsynology_16
Des applications similaires vous permettront de faire exactement la même chose pour vos photos (Photo Station) ou vos vidéos (Video Station) ou encore de télécharger vos données simplement grâce à Download Station. Là aussi des applications iOS et Android sont disponibles.

Une autre option intéressante est Cloud Station qui ne cesse d’être améliorée. Au départ, ce Cloud qui vous permet de synchroniser des répertoires depuis n’importe où (pour autant que vous ayez une connexion à Internet). à ses débuts, Cloud Station vous proposait de synchroniser vos répertoires, mais avec une limitation de la taille des fichiers à 100 Mo et l’application fonctionnait uniquement sur Windows. Désormais, la limitation est de la taille des fichiers est passée à 10 Go et l’application est aussi disponible sur Mac OS X (la version compatible avec la version bêta de DSM 4.2 est à télécharger ici).
testsynology_17
Il existe comme cela des dizaines d’options pour votre NAS qui peut être transformé en serveur Web, DHCP, en centre multimédia ou en Cloud. Je vais me répéter, mais toutes ses options ne sont pas spécialement difficiles à mettre en service grâce à une interface brillante et simple, des explications claires, des tutoriels disponibles en nombre et une communauté prête à donner un coup de main.

Le service

La politique de Synology prend à contrepied l’esprit d’Apple ou chaque élément, chaque nouveauté se payent. Des mises à jour sont régulièrement proposées aux détenteurs de produits de la marque et celles-ci apportent toujours leurs lots de nouveautés et de nouvelles fonctionnalités. Ces mises à jour sont gratuites comme les applications pour smartphones et comme la plupart des applications disponibles depuis le Centre des paquets.

La marque est aussi à l’écoute de ses clients. Prenons l’exemple de Cloud Station d’abord proposé que sur Windows, et qui a fait son apparition sur Mac OS X. Nous verrons maintenant si une version Linux, demandée par la communauté, verra le jour. Comme signalé précédemment, si votre routeur n’est pas pris en charge actuellement par Synology, il est possible d’indiquer le modèle que vous utilisez et de proposer à Synology de le rajouter à la liste des modèles compatibles.
testsynology_18
Je ne peux pas vous parler du support pour le moment, puisque je n’ai jamais eu à le contacter. Si cela devait être le cas, je vous ferais évidemment part de mon expérience.

Conclusion

Synology ne fait pas les choses à moitié et propose avec le DS213+ un produit vraiment abouti et simple d’utilisation. Discret et assez silencieux, ce modèle passerait presque inaperçu dans un bureau alors qu’il va certainement devenir le centre névralgique de votre réseau grâce à sa multitude d’options.

La prise en charge de ce NAS est très facile ce qui n’enlève rien à ses possibilités et puis Synology propose régulièrement des mises à jour apportant son lot de nouveautés sans pour autant vous faire passer à la caisse.

Bref, un produit que je ne peux que vous recommander si vous cherchez un NAS qui a comme principal défaut de ne pas faire le café…

Pour finir, sachez que le Synology DS213+ est disponible pour un peu moins de CHF 400.- (sans disques) en Suisse et moins de 335 euros en Europe.




12 réflexions au sujet de « Test: NAS Synology DS213+ »

  1. Cédric

    Merci pour cette article, j’hesite justement à en prendre un mais 400 CHF sans disque dur ca me parait encore un peu cher.

  2. Joachim

    Bon article, j’hésite… ;-) Mais je pense qu’au début de ton article tu voulais parler de 2 disques durs de 1 T0, non ?

  3. Guicara

    Très bon choix ;)

    J’ai personnellement plusieurs produits Synology chez moi et je n’ai jamais été déçu de la marque. Le DS413j a récemment rejoint mon réseau (avec 3*3To WD RED).

    « De plus, le NAS se met en veille (selon votre configuration) et à partir de ce moment là, vous ne l’entendrez plus du tout. »

    Je conseille de ne pas activer la mise en veille des disques dur. Les cycles de mises en veille / reprise ont tendance à réduire la durée de vie des têtes de lecture. C’est d’autant plus important de ne pas l’activer sur des WD Red (prévu spécialement pour les NAS) qui intègrent une technologie de mise à veille (logiciel ?) intelligente.

    PS : Quel est le plugin WordPress utilisé pour l’ajout des commentaires ?

  4. Dieumedusa

    Utilisateur d’un NAS Synology 210J depuis quelles années, je vous garanti une utilisation simplifié et performante.
    Le prix du nas s’explique par la qualité, performance et les options (Ram + processeur + nombre de baie de disque, wifi, ).
    Les version « + » sont plus performantes mais le prix est plus élevé. Il existe des versions dites lite : « J » (moins de ram et cpu)
    Je conseil les « J » pour un usages personnel (famille). J’utilise le mien comme serveurs serveur de stockage + téléchargements legaux + diffusion de video&audio sur LAN et WAN.
    J’y accède aussi via mon téléphone intelligent (HTC ONE S).

    Et pour information, les mises a jours sont faciles et les « vieux » modeles ne sont pas en reste. (je suis en 4.1-2668)
    PS : Les utilisateurs de Iphone ont plus options que les autres ;)

  5. Zeus

    Très bon compte rendu qui reflète bien le sentiment que j’ai à l’égard des produits Syno.
    J’utilise les différents services pratiquement tous les jours depuis 4-5 ans et la fiabilité est au rdv.
    De plus, même si mon DS409 est « vieux », j’ai toujours droit aux dernières mises à jour, et les performances ne sont pas en retrait…. J’ai la 4.2 qui tourne depuis 2 semaines, aucun bug à signaler.
    J’ai déjà recommandé leurs produits à plusieurs amis, et il en sont tous ravis!
    Super produit!

    1. Limp

      @Zeus Et c’est qui qui te l’a fait connaite ;)

      Par contre 1 TO c’est pas un peu light ? Avec le temps je suis passé de 1 à 3 TO en Raid 1…

      1. Eric

        Ca dépend pour qui…

        J’ai 2TO en RAID 1 (1863 GO formaté)

        – 8000 photos en RAW de mon Nikon D90,
        – Une copie de mes montages vidéos (le rendu, pas les rush) (environ un 30aine),
        – entre 500 et 600 albums en MP3, M4A (de 128 a 320 KBPS)
        – 14 films à mater encore (Divx et 720p)
        – Des backup de mon portable (4x40GO)

        Et il me reste encore 889.45 GO de libre, soit la moitié environ.

  6. SP

    Ce qui est terrible, c’est d’avoir sa musique, ses photos, ses data … son dropbox like le tout à la maison mais aussi à l’extérieur ! et de manière sécurisée (ssl).

    J’avais un QNAP, il a droppé pour laisser sa place à mon DS413 :)
    4 x 3T en RAID 5, que du bonheur.

Les commentaires sont fermés.