Mini test: Amazon Kindle Paperwhite

Cette entrée a été publiée dans Test le par .

Même si le Kindle Paperwhite n’est pour le moment pas disponible en Suisse, nous avons eu la chance de mettre la main sur un exemplaire pour nous faire une petite idée sur ce nouveau lecteur d’eBooks.

Dans la suite, nos premières impressions et d’autres photos (disponible en meilleure résolution sur notre Flickr).


Bien que disponible depuis maintenant plusieurs années, je n’avais jamais vraiment eu l’occasion de tester pendant plusieurs heures un Kindle.


La forme de ce lecteur d’eBooks semble être un bon compromis entre taille et poids. Il mesure 16,9 cm x 11,7 cm x 0,91 cm et pèse seulement 213 grammes.


Grâce au faible encombrement et surtout au poids plume, il est très agréable de lire de longs textes sans trop se fatiguer les bras. Ce n’est pas le cas avec l’iPad qui est à mon goût trop lourd pour lire des livres à bout de bras.

Lorsqu’on allume un Kindle Paperwhite pour la première fois, on est étonné par la qualité de l’écran. En effet, la netteté des polices et le contraste est impressionnant. Grâce aux 212dpi, on a l’impression d’être devant un écran Retina Apple.



D’ailleurs pour l’anecdote, plusieurs personnes de mon entourage ont pensés que l’image de l’écran de veille était un sticker collé sur l’écran tellement la qualité est impressionnante.

On peut emporter avec soi toute sa bibliothèque, obtenir en une seconde la définition d’un mot inconnu, bénéficier de prix inférieurs à la version imprimée, etc.

Cette tablette Paperwhite dispose d’un navigateur « de secours » que l’on utilisera pour dépanner uniquement. En effet, le faible taux de rafraichissement de l’écran ne permet pas de naviguer sur le web dans de bonnes conditions.


Si vous souhaitez protéger votre Kindle Paperwhite, Amazon propose un étui en cuir de très bonne facture qui viendra parfaitement épouser la tablette. Elle s’ajuste d’ailleurs tellement bien au Paperwhite qu’il est assez difficile de ressortir la tablette. Seul petit inconvénient de cet étui, son poids qui fait pratiquement doubler celui de l’appareil.





Même si j’ai pour le moment toujours un faible pour le contact avec un bon bouquin qui sent le neuf, que l’on peut écorner et transporter sans frayeur au bord d’une piscine, ces lecteurs d’eBooks sont clairement l’avenir. C’est une solution parfaite si vous voyagez beaucoup et que vous souhaitez pouvoir lire dans toutes les conditions (même en plein soleil) sans se fatiguer les yeux.


Le Kindle Paperwhite est disponible sur Amazon.fr au prix de 129€ dans sa version WiFi.


Merci Jean-Pascal pour le prêt du Paperwhite.




6 réflexions sur « Mini test: Amazon Kindle Paperwhite »

  1. levert

    Amazon a-t-il communiqué une date pour la disponibilité du produit en Suisse ? Et quid du Kindle Fire HD ?

Les commentaires sont fermés.