HADOPI aurait assuré le succès de The Artist

Cette entrée a été publiée dans Divers le par .

Si vous écoutiez RLT hier matin, vous avez pu entendre le discours de Nicolas Sarkozy qui s’est notamment intéressé au succès de The Artist. Il en a profité pour saluer la loi HADOPI en déclarant: « Il faut défendre le cinéma, défendre les auteurs. Les films, on doit les payer. On ne peut pas les pirater. C’est tout ce qu’on a voulu avec la loi Hadopi. Je pense que ça préserve la création ».

Même son de cloche chez Frédéric Mitterrand, mais cette fois sur Europe 1: « Les cinéastes américains sont à fond avec nous dans la lutte contre le piratage et pour Hadopi. J’étais à Hollywood il y a trois mois, ils regardent toute la journée ce qu’on fait dans ce domaine avec énormément de solidarité pour notre combat ». Alors que Alain Terzian, président de l’UPF (Union des producteurs de films), le succès de The Artist est dû au travail du gouvernement et notamment à la loi HADOPI.




6 réflexions au sujet de « HADOPI aurait assuré le succès de The Artist »

  1. lulu

    le succès pour the artist c’est a mon avis, surtout, pour le spectateur l’envie de voir quelques chose de différent… si les gens sont intéressés, ils vont voir les films au ciné, mais si c’est pour aller voir un énième blockbuster, les gens préfèrent telecharger!

  2. Stéphane

    Je ne dis pas que je suis forcément contre Hadopi mais selon moi ça n’a rien à voir avec le succès de ce film. ce n »est pas parce qu’un film ne fonctionne pas qu’il faut pointer du doigt le téléchargement illégal et ce n’est pas parce qu’il a du succès que c’est grâce à Hadopi, faut pas pousser mémé dans les orties non plus !

  3. LuKs

    Surtout que pour les américains, The Artist est un film 100% américain pur jus sauce Hollywood, ils vivent dans un pays où le melting-pot fait que deux acteurs et un réalisateur français voulant honorer l’histoire d’Hollywood avec une équipe américaine et dans les studios mythiques d’hollywood ne peuvent pas décider de la nationalité d’un film !

    Pour enfoncer un peu le clou, la seule copie pirate circulant sur le web est FRANÇAISE ! (une fuite de l’académie des arts et des techniques je crois..)

Les commentaires sont fermés.