Greenpeace présente son baromètre de juillet

Cette entrée a été publiée dans Divers le par .

Greenpeace présente son baromètre actualisé qui distribue les bons et les mauvais points aux entreprises liées à l’high-tech. Je vous laisse seul juge de ce classement.




7 réflexions sur « Greenpeace présente son baromètre de juillet »

  1. Fastolph

    On dirait qu’Apple s’est placé un peu plus vers le milieu. Nokia, c’est eux qui ont initié le principe du chargeur universel non? Si oui ça expliquerait le première place.
    Sinon Nintendo, c’est du au fait qu’ils ne veulent pas révéler les composants utilisés par leurs consoles (ou une connerie comme ça, j’en avais entendu parler) ou ils sont vraiment dégeux a ce point?

  2. AP

    De l’importance du mot : cessons une bonne fois d’appeler "baromètres" les indicateurs statistiques. Un baromètre est un instrument servant à mesurer la pression exercée par un gaz, un liquide… voire un solide. Point barre. (Qui a dit "omètre" ???)

  3. Guitou50

    Nintendo est épinglé notamment cause des bromes présents en quantité. Apple n’a pas bougé sinon il y aurait une flèche, comme quoi le unibody en alu ne fait pas tout…
    Je suis plutôt pour ce genre de pression, on risque moins en tant qu’utilisateur final (quoique) que les ouvriers sur les chaînes.

  4. Utwo

    Honnêtement, je ne vais pas acheter un produit de telle marque plutôt qu’une autre parce que l’une est moins environnementaliste que l’autre…

  5. Yoba

    Quelques informations par rapport a Appel

    Greenpeace n’est pas que négative vis-à-vis d’Apple. Elle se félicite qu’Apple communique sur le côté écolo de ses portables, même si elle doit encore progresser dans certains domaines. Autre bon point accordé à Apple, sa politique de recyclage qui commence à porter ses fruits. La firme de Cupertino a recyclé l’année dernière plus de 13 000 tonnes de produits électroniques. Elle a récemment étendu son programme de recyclage à de nombreux pays en Asie.

    Comme souvent, l’organisation reproche à Apple de ne pas publier suffisamment d’informations concernant ses produits et les procédés de fabrication. Elle aimerait par exemple avoir des données chiffrées sur les efforts d’Apple visant à réduire ses émissions de gaz à effet de serre. La dernière statistique à ce sujet date de 2007. La marque à la pomme avait fait savoir que ses émissions avaient reculé alors de 3 % par rapport à l’année précédente. D’autre part, Greenpeace voudrait connaître l’exacte proportion de matériaux recyclés (notamment le plastique) dans les produits Apple.

Les commentaires sont fermés.