Archives quotidiennes :

Quand on reparle de cartes PhysX

Cette entrée a été publiée dans Hardware le par .

Peu de monde croit aux réelles chances du PhysX de s’imposer. En effet, les constructeurs sont rares, et on trouve rarement une carte PhysX dans un ordinateur des grandes marques (mis à part Dell, avec son XPS 710 que nous avons testé ici).

Le problème provient avant tout du manque de jeux qui tirent partie du processeur PhysX. La carte physique d’Elsa, baptisée Phynite X100 vient pourtant aujourd’hui s’ajouter aux cartes PhysX disponibles sur le marché.

Elle fonctionne grâce à l’interface PCI, est alimentée par un connecteur d’alimentation Molex. Pour profiter de votre achat, le jeu Cell Factor vous est offert. Évidemment, ce dernier supporte le processeur PhysX. La disponibilité de la carte n’a pas encore été annoncé, mais elle devrait coûter dans les 150 euros.

Des cigarettes comme composant de votre ordinateur

Cette entrée a été publiée dans Hardware le par .

Vous rêvez de vous payer un ordinateur très haut de gamme avec les derniers composants que nous proposent les constructeurs? Le problème de ce genre de machines, c’est qu’elles coûtent très cher.

Pourtant, aujourd’hui je vous propose de découvrir une collection d’ordinateurs un peu particulière, puisque celle-ci est composée de 161 tours qui valent ensemble pas moins de 150’000 euros.

Les composants utilisés sont un peu spéciaux puisqu’il s’agit de 3’000 cartouches de cigarettes Marlboro. C’est la brigade de surveillance intérieure des douanes de Dunkerque qui ont fait cette prise alors que la marchandise venait d’Estonie pour se rendre en Grande-Bretagne.

Etre patron d’AMD est rentable

Cette entrée a été publiée dans Divers le par .

Bien que passablement de sociétés qui sont dans le domaine de l’informatique et du multimédia ont quelques soucis d’ordre financier (Dell qui supprime 8’800 postes de travail, Motorola avec 7’500 licenciements ou encore IBM avec 1’500 suppressions d’emplois) on ne peut pas dire que les salaires des patrons diminuent.

Hector Ruiz a ainsi amassé 12,8 millions de salaire pour l’année 2006 auxquels viennent s’ajouter 9,28 millions en résultats de l’exercice de stock options. Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’être patron d’entreprise, cela peut rapporter gros.